Blog

Tout savoir sur le Microblading des sourcils

par | Sep 21, 2022 | Microblading | 0 commentaires

Microblading : tout savoir sur ce maquillage des sourcils 

Les sourcils sont une partie du visage que l’on ne peut négliger lors d’une mise en beauté. Malheureusement, toutes les femmes n’ont pas la chance d’avoir des sourcils bien dessinés et assortis au reste du visage. C’est pourquoi de nombreuses pratiques ont été mises au point afin de parvenir à corriger les imperfections à ce niveau, et la technique du Microblading fait partie des plus connues. 

Également connu sous le nom de micro-pigmentation, le Microblading séduit en effet de plus en plus de femmes, qui se montrent plus satisfaites les unes que les autres quant aux résultats obtenus. Mais en quoi consiste précisément ce type d’intervention ? Est-il fiable, et à quel prix peut-on en bénéficier ? Découvrez tous les secrets du Microblading ici. 

Le Microblading, qu’est-ce que c’est ? 

La technique du Microblading, en dépit de son aspect novateur, est en réalité inspirée d’une gestuelle ancestrale qui prend son origine en Asie. Importé en France et plus généralement en Europe, le Microblading n’a pas manqué de faire un carton dès son arrivée. 

La technique consiste à placer des micro pigments sous la peau afin de dessiner des poils, au niveau des sourcils. Les pigments imitent à la perfection l’apparence des poils réels, si bien qu’il est extrêmement compliqué de les reconnaître à première vue, d’où le succès de la pratique. 

A qui s’adresse le Microblading ? 

Le Microblading, grâce à son imitation réussie des poils des sourcils, est utile pour les personnes souhaitant combler des sourcils trop épars, ou bien les sourcils abîmés par des épilations excessives et répétées. Mais le Microblading permet également aux personnes atteintes de certaines maladies entraînant une chute permanente ou temporaire, à l’image de l’alopécie, de redessiner des sourcils perdus. 

Le Microblading peut être pratiqué dès l’âge de 16 ans, avec cependant quelques contre-indications. Tout d’abord, les femmes enceintes ne doivent pas subir ce type d’intervention, de même que les personnes atteintes d’hémophilie, c’est-à-dire présentant des problèmes de coagulation du sang. Les personnes atteintes de chéloïdes doivent également éviter le Microblading. Enfin, une contre-indication existe également chez les personnes sous traitement contre l’acné. 

Notez toutefois que les personnes atteintes de diabète doivent présenter un certificat médical avant de subir un Microblading. C’est en fonction du stade de leur maladie qu’il sera décidé si elles peuvent ou non réaliser l’intervention. 

Le Microblading est-il un tatouage des sourcils ? 

Le Microblading est souvent confondu avec une technique de tatouage des sourcils, mais il n’en est rien. Le Microblading travaille au niveau de la surface de l’épiderme, là où les cellules, à la surface de la peau, se régénèrent. Les pigments sont insérés de façon manuelle à l’aide d’une lame à usage unique, créant ainsi l’effet dit poil à poil. Puisque le travail se fait sur des cellules capables de se régénérer, les résultats apportés ne sont qu’éphémères. Ils disparaissent en effet avec le renouvellement des cellules. 

Le tatouage des sourcils est quant à lui réalisé par le biais de l’utilisation d’un démographe, un appareil qui pénètre l’épiderme de façon beaucoup plus profonde. En cela, le tatouage est définitif, ce qui constitue une différence majeure avec le Microblading. Par ailleurs, du fait de l’utilisation du démographe, le rendu esthétique apporté par le tatouage des sourcils est plus relevé. 

 

Comment se déroule une séance de Microblading ? 

Le Microblading se réalise en institut de beauté, auprès d’une personne professionnelle qualifiée pour la pratiquer. On ne passe pas directement au travail, mais une discussion préalable entre la patiente et la personne chargée de la prestation a lieu.  Cette discussion a pour objet de vous informer du contenu de la séance, mais aussi de déterminer la forme à dessiner qui soit la plus adaptée à votre visage et à votre morphologie. 

La séance commence ensuite par une épilation au fil, qui permettra d’avoir plus de précision lors de l’insertion des pigments dans la peau. Le praticien procède ensuite à un maquillage préalable des sourcils afin de marquer des points de repère. Enfin, dernière étape avant la réalisation du Microblading, on nettoie puis on désinfecte vos sourcils. C’est à ce moment-là qu’est choisie la coloration de vos sourcils. En comptant les préparatifs, l’opération est censée durer une heure en moyenne, ce qui n’est pas énorme. 

Combien de temps dure le Microblading ? 

Ainsi que nous l’avons évoqué, le Microblading n’est pas une technique permanente, du fait de l’insertion des pigments à la surface de l’épiderme, qui se régénère. On compte environ un an pour la durée d’un Microblading réussi. Vous pourrez tenir plus ou moins longtemps selon votre génétique, et la vitesse de régénération des cellules de votre peau. Il est également important d’entretenir ses sourcils lors de la première semaine qui suit le Microblading. Pour ce faire, il convient d’éviter les contacts directs de vos sourcils avec l’eau. Évitez également de les frotter ou de les exposer au soleil. Les saunas et les hammams sont eux aussi à bannir lors de la première semaine. 

Privilégiez l’hydratation à base de crèmes grasses à l’image du Cicalfate d’Avène, afin de prévenir les éventuelles desquamations qui pourraient apparaître. Bien entendu, ne touchez surtout pas à vos sourcils après l’opération, même si cela vous gêne, car vous pourrez arracher des pigments.

Trois semaines après la séance, veillez à effectuer une retouche et une vérification pour vous assurer que tout se déroule pour le mieux. Les retouches seront ensuite effectuées tous les 6 mois pour maintenir en place votre Microblading. Si vous êtes chanceuse, votre génétique vous permettra peut-être de n’avoir recours à ces retouches qu’une seule fois par an. Quoi qu’il en soit, tous ces conseils d’entretien permettront à vos pigments de durer davantage dans le temps.

Le Microblading est-il douloureux ? 

Une insertion de micro pigments à l’intérieur de la peau entraîne forcément des douleurs. Le Microblading ne sera donc pas une partie de plaisir, vous devez le savoir. En revanche, les douleurs causées par ce type d’intervention sont largement supportables. A moins de manquer réellement de courage, vous devriez pouvoir passer la séance normalement. Comme le dit le vieil adage sans cesse répété, il faut souffrir pour être belle.

NB: Le Microblading étant une technique relativement douloureuse, nous vous appliquerons une crème anesthésiante 30 minutes avant l’heure de votre rendez-vous.

Que se passe-t-il après le Microblading ? 

Une fois que le Microblading est réalisé, certaines conséquences pourtant normales ont tendance à faire peur aux patientes dans les jours qui suivent l’opération. Tout d’abord, il faut savoir que les pigments auront une apparence plus foncée que la couleur que vous attendez. Ne paniquez pas cependant, c’est tout à fait normal. En effet, les pigments sont foncés au début, mais vont se décolorer au fil des semaines, jusqu’à atteindre la nuance attendue. 

Autre chose, attendez-vous à perdre 20 à 80% de pigmentation durant la première semaine qui va suivre votre séance de Microblading. Dépendant de votre génétique, vous perdrez plus ou moins de pigments, mais encore une fois, c’est tout à fait normal, il n’y a pas lieu de paniquer. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous allez devoir effectuer votre première retouche une fois que la peau aura cicatrisé, dans les 4 semaines après la séance (notez que certaines personnes cicatrisent plus longtemps, et doivent attendre jusqu’à 8 semaines parfois). 

Combien coûte le Microblading ? 

Bien que tendance depuis un moment, le Microblading est malheureusement peu réglementé en France, et les tarifs imposés vont dépendre du praticien qui prend en charge votre cas. C’est pourquoi nous vous conseillons de bien vous renseigner sur la qualité de tel ou tel salon, et pour ce faire le bouche à oreille est un moyen efficace d’y parvenir.

On peut tout de même estimer en moyenne 250 à 350 euros pour la réalisation du Microblading et de la retouche qui va suivre après la cicatrisation. Un tarif finalement assez abordable au vu des bénéfices que vous pourrez en tirer, si toutefois vous choisissez un praticien de bonne qualité, et qui dispose des compétences requises. Ce prix, encore une fois, n’est qu’une moyenne. Il peut grimper ou descendre selon la zone géographique concernée, ou encore la qualité du matériel utilisé. Certains praticiens vont également mettre en avant leur notoriété pour augmenter les prix de la prestation, ce qui est logique. Ainsi, le Microblading peut parfois coûter jusqu’à 600 euros.

La qualité des pigments dans le Microblading 

Certaines patientes ont découvert de mauvaises surprises à la suite de la réalisation d’un Microblading. L’une des situations les plus communes est de se retrouver avec des pigments qui virent à des couleurs assez étranges, comme le rouge ou l’orange. Cela se produit en raison de l’utilisation par certains praticiens de pigments minéraux. Ces derniers contiennent dans leur structure de l’oxyde de fer, l’élément responsable de l’apparition de ces couleurs. 

Afin d’éviter de subir un tel désagrément, il est important de vous assurer que le salon vers lequel vous vous tournez utilise des pigments organiques et non pas minéraux, qui ne changent pas de couleur avec le temps. Si vous êtes d’ores et déjà victime d’un Microblading aux pigments minéraux, vous pouvez vous en faire insérer de nouveaux, organiques, afin de corriger la couleur. Pour de meilleurs résultats, vous pouvez d’abord procéder à l’élimination des pigments minéraux dans un centre de détatouage. Le détatouage peut être réalisé au laser ou par le biais d’autres méthodes.

NB: Un Regard VIP est en collaboration avec le laboratoire français BIOTIC PHOCEA qui produit des pigments organiques de qualité.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chat Unregardvip
Envoyer via WhatsApp